Malgré moult turbulences historiques et politiques, le Népal n’a rien perdu de son pouvoir de fascination. Depuis l’ouverture de ses frontières aux étrangers dans les années 1950, ce minuscule pays rayonne d’un attrait quasi mystique aux yeux des voyageurs.

Les treks les plus emblématiques de l’Himalaya attirent des foules de randonneurs avides d’arpenter des sentiers parmi les plus beaux du monde. D’autres visiteurs viennent pratiquer le rafting sur des rivières aux eaux tourbillonnantes ou sauter à l’élastique dans les gorges himalayennes. D’autres encore optent pour un rythme plus paisible, admirant la vue sur les pics himalayens, flânant sur les places médiévales émaillées de temples de Katmandou, Patan ou Bhaktapur, ou se joignant aux pèlerins autour des stupas et des temples multiséculaires de la vallée de Katmandou. Le principal problème consiste à réussir à tout faire !